• Accueil
  • Actualités
  • Non à la loi Macron, oui au progrès social : c’était à Marseille le samedi 24 janvier

Dans la même rubrique...

lundi 5 janvier 2015 — Dernier ajout mardi 27 janvier 2015

Non à la loi Macron, oui au progrès social : c’était à Marseille le samedi 24 janvier

Des milliers du Vieux Port à Castellane en passant par la Canebière...

Un dizaine d’arlésiens présents.

25 janvier 2015

Nous étions un millier selon le journal La Provence… En vérité autour de 8000 personnes (pas moins que sur la Place de la République à Arles pour Charlie).

Une dizaine de militants de l’UL CGT d’Arles présents pourront en témoigner !

Un an après, les Bouches-du-Rhône s’ouvrent donc à nouveau à la contestation sociale.

D’autant plus vigoureusement que la situation s’est encore dégradée ces derniers mois. Outre une progression globale du chômage, la dernière période a été marquée par :

• le torpillage de la SNCM (4000 emplois directs et indirects menacés).

• la mise en redressement judiciaire du quotidien La Marseillaise et de son imprimerie.

• Le secteur agro-alimentaire est également très affecté. La victoire des Fralib, à Gemenos, à l’issue de quatre années de lutte, ne pouvant faire oublier, après celle de Lustucru à Arles, la liquidation des moulins Maurel à Marseille.

• la mise en péril du site de Saint Louis Sucre. Le 6 janvier dernier, la direction de cette unité de raffinage insérée dans un quartier populaire de Marseille qui a donné son nom à la célèbre marque de sucre, a annoncé la suppression de 77 postes de travail, alors que 774 millions d’euros de dividendes viennent d’être versés à son principal actionnaire, l’allemand Sudzücker.

• la pétrochimie, avec les incertitudes qui pèsent sur l’avenir du raffinage (notamment des sites de Total et LyondellBasel) dans le golfe de Fos.

Une manifestation qui en appelle d’autres contre la loi Macron et l’austérité et pour le progrès social.

JPEG - 213.5 ko
JPEG - 180.8 ko
JPEG - 141.9 ko
JPEG - 161.3 ko
JPEG - 157.9 ko
JPEG - 173.2 ko
JPEG - 208.8 ko
JPEG - 163.9 ko
JPEG - 131.1 ko
JPEG - 376.7 ko
JPEG - 396.8 ko
JPEG - 459.3 ko
JPEG - 443.3 ko

Voir la vidéo sur le site de l’UD CGT 13

Voir la manifestation parisienne du 26.01.15

PDF - 414.9 ko
La Marseillaise 25.01.15

5 janvier 2015

PNG - 61.4 ko
J’y vais, au départ d’Arles...
PDF - 549.3 ko
Loi Macron, bon pour le Medef, pour les salariés, zéro bénef

En 2015, Tous Ensemble, salariés, retraités, jeunes, privés d’emplois, imposons une autre répartition des richesses. Les cadeaux faits au grand patronat, aux actionnaires (200 milliards d’€ d’aides et d’exonérations de cotisations, 21 milliards d’€ du Crédit Impôt Compétitivité Emploi, 40 milliards d’€ du pacte de responsabilité) sont la démonstration que l’argent existe.

Alors que tout augmente (gaz, électricité, transports etc…), la CGT affirme que ce sont bien la finance, les dividendes versés aux actionnaires qui asphyxient l’économie, que les richesses créées doivent servir au développement de l’industrie, de l’emploi et des Services Publics...

Lire la suite et diffuser largement l’appel de l’UD CGT 13 :

PDF - 229.5 ko
24.01.15 Appel UD CGT 13

Départ collectif d’Arles (13h gare routière). Se renseigner auprès de l’Union Locale CGT d’Arles

Documents à télécharger