• Accueil
  • Actualités
  • Jeudi 6 février 2014 ils étaient rassemblés à Arles Place de la République...

Dans la même rubrique...

mercredi 29 janvier 2014 — Dernier ajout vendredi 7 février 2014

Jeudi 6 février 2014 ils étaient rassemblés à Arles Place de la République... (logo)Jeudi 6 février 2014 ils étaient rassemblés à Arles Place de la République...

... contre les licenciements, les bas salaires, la précarité, l’austérité pour le progrès social

6 février

Plus de 150 manifestants(es) à Arles, Place de la République, sous les fenêtres de la permanence du Député Michel Vauzelle, avant de partir en manifestation jusqu’à la sous-préfecture, à l’appel de la seule CGT.

Des milliers à Marseille. Ce jeudi 6 février 2014, plus de 150 initiatives organisées à l’initiative de la CGT, à travers toute la France, ont permis à des dizaines de milliers d’hommes et de femmes de réclamer une autre répartition des richesses.]

Lire l’intervention de Claude Mas, secrétaire Générale de l’Union Locale CGT d’Arles :

PDF - 212 ko
intervention CGT Arles 06.02.14
JPEG - 247.5 ko
JPEG - 208.7 ko
JPEG - 224.6 ko
JPEG - 240.8 ko
JPEG - 258.9 ko
JPEG - 240.8 ko
JPEG - 222.8 ko

29 Janvier

L’Assemblée générale des Syndicats du 28 janvier a fait le point de la préparation de la journée d’action, de grève et de manifestation nationale et interprofessionnelle du 6 février.

Les syndicats CGT des Territoriaux de la Ville d’Arles, de l’Impro les Abeilles, de la Macif, du Conseil Général, des Finances Publiques, de la Poste, des Cheminots, des enseignants ont déjà appelé à la Grève. L’U.S.R CGT appelle aussi à participer à la journée du 6 février et à la manifestation.

Il a donc été décidé d’une manifestation à Arles de la Place de la République à la Sous Préfecture. Le rendez vous est fixé à 10H30, Place de la République.

PNG - 61.6 ko

Le gouvernement continue ses politiques d’austérité et octroie toujours plus de cadeaux au Medef au nom d’un soi-disant « coût du travail » trop élevé. C’est pourtant grâce aux cotisations sociales que chaque salarié, chaque privé d’emploi, chaque retraité peut faire face à tous les aléas de la vie de la naissance à la mort (maladie, maternité, accident du travail, chômage, retraite, prestations familiales) permettant « à chacun de se soigner selon ses besoins et quels que soient ses moyens ».

C’est le coût du capital qui doit être dénoncé pour faire place à une autre répartition des richesses...

Lire la suite et diffuser largement l’appel de l’Union Locale CGT d’Arles (disponible en version papier à la Bourse du Travail) :

PDF - 570.4 ko
6 février 2014 appel UL CGT Arles

La vidéo avec Thierry Lepaon

Documents à télécharger