Dans la même rubrique...

mardi 20 mars 2018

La langue de bois (dur) de Mme la députée !

Inacceptable pour les retraités…

Pour faire suite à la rencontre des représentants CGT et FSU retraités d’Arles lors du rassemblement du 27 septembre 2017 avec l’attaché parlementaire de Madame Michel et au rendez vous avec elle-même, le 6 novembre 2017, la députée à fait parvenir sa réponse au lendemain du nouveau rassemblement de retraités du 15 mars 2018.

Réponse stéréotypée, très leçon de pédagogie macronienne sur la solidarité intergénérationnelle. Les retraités aux pensions les plus modestes (très modestes !) ne sont pas concernés par la CSG. Les autres participent à l’effort national, qui sera compensé par la suppression de la taxe d’habitation… Sur trois ans et que vont devenir les services publics de proximité des collectivités locales aux budgets déjà bien étriqués ?!

Rien, précisément, sur toutes les revendications développées dans la motion remise le 6 novembre : services publics rabougris, santé plus chère, EHPAD, fiscalité, augmentation des tarifs de l’énergie, manque de logements, APL. Évidement, rien non plus sur les possibilités alternatives de financement de la protection sociale et des retraites (évasion fiscale, exonérations patronales, inégalité salariale homme femme, cadeaux divers aux entreprises sans contre partie, refus d’une économie plus vertueuse en matière d’emplois, sans oublier les dividendes qui battent des records,...)

Donc une seul issue, poursuivre et intensifier l’action.

Les neuf organisations se revoient début avril pour envisager les suites à donner à la journée du 15 mars.

Mais sans attendre rendez-vous le jeudi 22 mars à 10h30, place de la République, Arles derrière la banderole des retraités CGT !

PDF - 180.2 ko
Appel UCR-CGT 22.03.18
PDF - 690.2 ko
Courrier Mme la députée Arles 16.03.18
PDF - 92.3 ko
Motion USLR-CGT Arles à Mme la députée 6.11.17
PNG - 55.3 ko

Documents à télécharger